Ecriture·Ma life

Bilan 2016 et objectifs 2017


Ce sujet ne parle que d’écriture, il intéressera donc plus les auteurs, mais les lecteurs curieux et motivés (c’est un chouille long) peuvent y trouver des informations sur d’autres facettes du métier d’auteur 😉

Bilan 2016

Spontanément, je ne pense pas que mon année 2016 fut très productive. J’ai l’impression d’avoir moins écrit que les deux années précédentes. Puis je me pose deux minutes et je pense à tout le chemin parcouru depuis un an. Il est phénoménal ! Petit retour en arrière.

Le 1er janvier 2016, je n’avais rien publié à part quelques courtes histoires ici. J’étais totalement inconnue, seuls mes amis me lisaient.

À ce jour, deux de mes nouvelles sont entre les mains de lecteurs totalement inconnus, j’ai appris une multitude de choses, notamment sur la mise en page et la mise en ligne. Et surtout, j’ai eu des retours extraordinaires.

Tout à commencé avec L’Inda Panda et son premier appel à textes. J’ai travaillé sur « C’est pour ton bien » pendant un mois. J’ai eu la chance de bénéficier de trois merveilleux bêtas-lecteurs, chacun avec un regard différent. Je n’avais jamais écrit de nouvelle, l’exercice est plus compliqué que je ne le pensais, mais fort combien enrichissant. Pendant ce mois, j’ai plus appris sur mon écriture qu’en deux ans. Ma nouvelle n’a pas été sélectionnée pour le premier numéro de L’Indé Panda, aussi, j’ai décidé de profiter d’avoir un texte abouti, d’une longueur raisonnable, pour tester les différentes plateformes de mise en ligne.

Pendant près de deux mois, j’ai testé plusieurs sites, j’ai lu un nombre incalculable de guides pour la publication (fournis par les sites en question), ce qui explique le décalage entre la date officielle de publication pour ma nouvelle et sa mise en ligne sur Amazon (plus d’un mois). De tous ces tests, j’ai retenu Bookelis et Kobo. Ayant décidé d’offrir ma nouvelle aux lecteurs, je ne pouvais pas passer en direct sur Amazon.

Mon retour d’expérience :

Bookelis :

+ simple et intuitif
+ support très réactif, efficace et aimable
+ site bien fourni en aide (FAQ, guides)
+ rapidité pour la conversion des fichiers (3 minutes à 4 heures)
+ possibilité de récupérer son fichier (si on s’embrouille un peu dans ses multiples versions, ça peut être bien pratique)
+ 3 formats : PDF, mobi et epub
+ la distribution hors Bookelis est rémunérée au pourcentage, donc pour du gratuit : 0 €
+ pas d’insistance pour acheter des services
+ tableau récap’ des ventes très clair

– j’ai rencontré un bug lors de la xème conversion de mon fichier (d’où le test sur le support réactif)
– peu de maîtrise sur la date de mise en ligne sur les autres sites (délai vérification ebook + délai de chaque site)
– Kobo ne remonte pas les « ventes gratuites » à Bookelis (ce qui n’est pas de leur faute objectivement et ça m’a permis de tester Kobo)
– décalage pour connaître ses ventes hors Bookelis (j’y reviendrai)

Kobo :

+ simple et intuitif
+ site bien fourni en aide (guides)
+ ergonomie du tableau de bord très agréable, tout est très clair
+ je pense avoir bénéficié d’une mise en avant par Kobo

– une grosse dizaine de jours pour la conversion des fichiers
– j’ai rencontré un bug sur la modification en ligne du fichier qui a été très long à corriger (je parle en semaines voire en mois…)
– support peu réactif (jusqu’à 5 semaines pour répondre) et à côté de la plaque dans ses réponses

Avant de détailler plus, parlons chiffres !

ventes via Bookelis.png

Voici le tableau de mes ventes via Bookelis entre octobre (distribution Premium – c’est-à-dire hors Bookelis – demandée fin septembre, arrivée chez Amazon moins de 48 heures après la validation, soit le 29 septembre) et décembre 2016. Bookelis note ici la synthèse de toutes les ventes faites via leur réseau. Cette synthèse est actualisée vers le 15 de chaque mois pour le mois précédent (délai de facturation). Donc pour une vente le premier octobre, il faut attendre le 15 novembre pour le savoir. Si ce n’est pas comme Amazon qui lui, décale souvent sa facturation ou fractionne les mois… Dur de s’y retrouver… mais à priori, mes chiffres Amazon sont pour moins de 3 mois.

Amazon

Il est pertinent d’y mettre en face mon classement dans le Top des gratuits d’Amazon.

classement Amazon au 20 janvier 2017.png

Ce graphique note le meilleur classement de la journée (de ce que j’en ai déduit), mon classement a donc pu être plus bas à certains moments (il est réactualisé chaque heure sur Amazon). J’ai donc été première 11 jours en 3 fois (mais pas forcément 11×24 heures 😉 ).

J’ai constaté depuis Noël (légèrement visible sur le graphique, mais totalement dans le classement heure par heure sur Amazon), un « chamboulement » du Top 100 des gratuits. Les classiques ont envahi le Top, les livres plutôt stables comme « C’est pour ton bien » jouent au yoyo.

L’analyse de la montée est très intéressante car on constate qu’elle a été progressive. Amazon (contrairement à Kobo) classe bien les nouveautés. Il suffit de quelques téléchargements pour apparaître dans le Top 100. La difficulté est d’y rester. Je l’ai dit dans un autre article, mais lors de mon « lancement », je n’escomptais qu’une vingtaine de ventes, celles de mes amis. J’ai publié sur Facebook (page + profil + un groupe de lecteurs dans lequel je participe) et c’est tout ! Ce succès est difficilement explicable.

Je n’y connais rien en promotion, j’ai donc mis l’accent sur le « visuel ». L’image de couverture a été trouvée sur Pixabay et j’ai travaillé la couverture sur Canva que je trouve très intuitif. J’ai demandé à une amie, chroniqueuse de talent, d’en rédiger la description. Je n’aurais jamais osé écrire ce qu’elle a écrit et ça aurait été bien moins bon. Il est très dur pour un auteur de se prêter à cet exercice. Je la remercie infiniment.
Le titre « C’est pour ton bien » a souvent été cité comme étant approprié et « parlant » aux lecteurs, je pense qu’il a lui aussi contribué au succès de ma nouvelle.
Et bien sûr, j’ai eu très rapidement d’excellents commentaires, la plupart de mes contacts Facebook qui se sont empressés de la lire et de la commenter en sachant toute l’importance que cela pouvait avoir pour son classement. Plusieurs contacts n’ont pas laissé de commentaires sur Amazon, mais m’ont adressé des messages très touchants.
J’avais très peur de leurs retours, j’ai été ravie de savoir qu’ils ont aimé ma nouvelle, ma plume.
Les commentaires « anonymes » sont arrivés rapidement, quelle sensation !
Je pense que 2016 aura été l’année des larmes de bonheur, merci à eux

Pour terminer sur l’essai d’analyse de ce succès, je ne peux pas ne pas citer la chance. Je pense que c’est surtout elle qui me permet, plus de trois mois plus tard, d’être toujours si bien classée.

Avant de vous montrer le tableau de bord de Kobo, je précise que Bookelis permet également de suivre ses ventes détaillées, mois par mois. Au vu du nombre, je n’utilise pas cet outil, mais il existe.

VENTES BOOKELIS D2TAILL2ES.png

Passons à Kobo !

stats-kobo

J’ai toujours vu que Kobo n’était pas le meilleur endroit pour vendre. J’ai donc testé sans en attendre grand-chose. Et la réactivité du support étant tellement longue, je n’allais pas voir souvent le site pour suivre.

Et c’est vrai que de la mise en ligne au 14 octobre, il ne s’est rien passé, zéro, nada. D’autant que j’ai l’impression que Kobo classe ses nouveautés tout en bas. Le gratuit et le payant sont également mélangés. De ce que j’ai vu mon meilleur classement était 4ème dans la catégorie « nouvelles », juste après trois nouvelles de JK Rowling sur l’univers Harry Potter !

Et d’un coup, en une journée, 64 téléchargements qui ont tout changé. Ces téléchargements ne viennent pas de mes contacts, je n’avais toujours pas la version désirée sur cette plateforme… C’est le jour où j’ai été première sur Amazon. Un algorithme de Kobo qui zieute les classements Amazon et qui communique sur les premiers ? (Pas les autres car j’étais déjà dans le Top 100 depuis deux bonnes semaines.) Le hasard ? 64 lecteurs qui se sont perdus en fin de classement ? Le mystère reste entier (tout comme les 10 téléchargements gratuits en plus de mes 506 ventes à zéro euro…).

Pic Kobo.png

Pic de ventes sur Kobo le 14 octobre 2016 qui a déclenché une bonne position dans le classement et des ventes quotidiennes par la suite.

Sur Kobo, ma nouvelle a été notée 20 fois avec une moyenne de 4 étoiles, mais je n’ai « que » 3 commentaires.

En résumé :

Malgré quelques soucis que je sais éviter à l’avenir (plus anticiper le délai de conversion de Kobo, ne pas faire de modifications via leur outil en ligne, etc.), je suis ravie de ces expériences et de ces plateformes. Il ne me manque qu’Amazon, mais ça sera pour mon roman !

Je sais que je ne passerai pas par l’exclusivité KDP proposée par Amazon (ou en tout cas, pas après les trois premiers mois) car mes ventes hors Amazon se montent à près de 2 000 exemplaires soit presque 1/3 des ventes ! Autant de lecteurs à ne pas oublier. Les plus gros vendeurs après Amazon restent Ibooks puis Kobo, sans surprise. Mais n’oublions pas TEA qui distribue sur Cultura, Chapitre, etc. et Nolim, la liseuse de Carrefour qui est une grosse surprise pour moi !

Je passerai de nouveau par Bookelis pour le format ebook, même si je perdrai un peu en pourcentage de rémunération car Bookelis prend sa part, ce qui est normal. L’avantage, c’est qu’on peut choisir de ne pas distribuer sur une ou deux plateformes entre Amazon, Kobo et Ibooks. Je pourrai donc passer en direct sur celles-ci qui sont des plateformes où de toute façon, sans Bookelis, je n’accéderais pas !

Pour le papier, très attachée à l’impression à la demande, je pense passer par CreateSpace, mais je n’ai pas encore bien étudié la question. L’option librairie de Bookelis ne me correspond pas à priori car il s’agit d’un abonnement mensuel à payer, quelles que soient les ventes et impression à la demande oblige, il s’agit de pouvoir commander via un libraire et non d’être en rayon. Je me pencherai plus sérieusement sur la question lorsque la version ebook sera sortie.

Je suis très fière de mon premier bébé qui a déjà rencontré plus de 6 000 lecteurs. ❤

Mon bilan ne s’arrête pas à « C’est pour ton bien », j’ai en effet écrit sur une autre nouvelle, travaillant cette fois plus sur le point de vue et les ellipses. J’ai eu l’honneur de voir « Le Voyage » sélectionné pour L’Indé Panda n°2 sorti le premier janvier !

Objectifs 2017

Mes objectifs seront peu nombreux. Il s’agit essentiellement de se concentrer sur la réécriture de mon roman « Et Pourquoi Pas ? ». J’aimerais le soumettre à mes bêtas-lecteurs au premier semestre pour une publication dans l’année. Ce qui me donnera l’occasion de tester KDP, la plateforme d’autopublication d’Amazon.

Je compte également continuer d’écrire des nouvelles, à ma grande surprise, cet exercice me plaît énormément et m’aide à avancer, à me sentir plus à l’aise dans ma peau d’auteur.

Mon dernier objectif concerne le MOOC Drafquest, animé par un auteur que j’aime beaucoup : Martin Winckler. Je compte bien suivre tous les cours et faire les exercices.

Rendez-vous début 2017 😉

Publicités

10 réflexions au sujet de « Bilan 2016 et objectifs 2017 »

  1. Merci pour ce billet Cindy et encore bravo pour le succès de ta nouvelle. Elle le mérite vraiment !
    Je suis d’accord pour dire que Kobo est un gros dinosaure fossilisé… C’en est presque pathétique ! En ce moment, ils ne remontent même plus les ventes, c’est d’un pratique pour gérer ses communications ! 😛

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Jeanne ❤
      Oui Kobo va devoir améliorer sa réactivité !
      Bon, l'interface est super agréable et ergonomique, j'y vois un signe encourageant.
      Ils ne remontent plus tes ventes ? J'en ai 5 aujourd'hui donc pas de soucis de mon côté, c'est étrange !

      J'aime

      1. De mon côté, rien ne remonte et voici la réponse que j’ai reçue suite à mon courriel :
        « Bonjour,
        Nous vous remercions pour votre message et pour votre intérêt pour Kobo-FNAC Writing Life.
        L’outil de suivi des téléchargements gratuits sur le tableau de bord n’est malheureusement pas entièrement à jour à l’heure actuelle. Il s’agit d’un problème que nous avons identifié et que nous espérons pouvoir résoudre le plus rapidement possible.
        Nous vous prions de nous excuser pour ce désagrément. »
        Mais aucune réponse pour le moment lorsque j’ai demandé s’ils pourraient récupérer mes données prochainement. Pile pendant la semaine où je faisais une opération gratuite pour « La Route des chiffonniers »… Du coup, impossible de faire un bilan puisqu’aucun téléchargement n’est comptabilisé… :/

        Aimé par 1 personne

        1. Ah oui, c’est vrai que pendant ta promo c’est les téléchargements gratuits.
          Du coup je ne sais pas. Ça bug aussi de mon côté vu que j’en ai une dizaine pour du gratuit…
          J’espère que ça va vite se résoudre.
          Tu as regardé le classement ?

          J'aime

Pour laisser un commentaire, c'est ici. Merci d'avance, chaque message m'aide à avancer.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s