Ma life·Pêle-mêle

Votre dernier gros fou rire


sourire

Aujourd’hui, j’ai envie de rire à nouveau.

Alors j’ai besoin de vous. Racontez en commentaire votre dernier gros fou rire ou votre plus gros fou rire. Celui qui vous fait passer pour un fou/une folle quand vous le racontez car bien sûr, ce n’est drôle que pour vous et qu’en plus, vous riiez tellement en le racontant que personne ne comprend rien.

J’ouvre le bal:

Il y a quelques années, j’attendais pour me faire opérer.

J’étais à peine couverte de la jolie blouse verte en papier de l’hôpital avec un léger drap sur mon brancard. Nous étions tous – ceux en attente d’aller au bloc – rangés, bien alignés, dans une petite pièce.

Complètement allongés, fragilisés par notre presque nudité, l’ambiance est plutôt à la gêne (surtout que la salle est mixte).

Tout le monde part progressivement au bloc et je reste avec un monsieur d’âge mûr.

L’infirmier arrive pour lui poser sa perfusion. Le patient gémit et fait tout un cinéma pour la piqûre. Ça dure plusieurs minutes tellement il fait la chocotte. Je ne dis rien et regarde ailleurs.

Soudain, un flacon tombe juste au-dessus de lui. Pile sur le tuyau tout juste posé de sa perfusion. Qui s’est bien sûr arrachée d’un coup dans un flot de sang.

Et là… j’entends la voix du patient calme et posée « Ce n’est rien ».

Le contraste entre la comédie faite pour poser la perf’ digne de ma fille et le calme quand tout s’arrange avec du sang partout (où là, il aurait pu pousser un petit cri légitime) m’a fait exploser de rire. J’ai été foudroyé du regard et du coup, je n’arrivais pas à me calmer. Et je ne pouvais pas me sauver sans sauter de mon brancard et partir les fesses à l’air dans l’hôpital.

Rien que d’y penser, je riais encore plus. Bien sûr, plus je me disais qu’il fallait que je me calme, plus le rire devenait incontrôlable.

Je n’ai réussi à me calmer que quand l’infirmier s’est planté devant moi: « C’est à vous ». Effet immédiat.

J’ai bien conscience que ce n’est pas très drôle, mais je suis morte de rire rien qu’à l’écrire et c’est ce dont j’avais besoin.

A vous de rire 😀

Publicités

12 réflexions au sujet de « Votre dernier gros fou rire »

  1. S’il m’est arrivé parfois d’avoir des fous rire, partagés ou pas d’ailleurs, je suis bien incapable d’en donner la raison, l’origine.
    Le plus souvent ils sont la conséquence d’événements tristes, et je serai hors sujet. Mais ils m’ont permis de décompresser.
    Je te souhaite sinon plein de fous rires, de jolis sourires.

    Aimé par 1 personne

  2. Mon dernier fou rire n’est pas glorieux, parce qu’il s’est passé à mon travail. Infirmière au bloc opératoire, je m’en veux encore pour le pauvre patient qui n’a rien compris et qui doit lui aussi m’en vouloir encore.

    Il dormait sur son brancard et nous devions l’installer en salle. Je tente de le réveiller, l’appelle plusieurs fois mais rien n’y fait (ah les anesthésistes et leurs cocktails!!). Tant pis, je débloque le brancard et lance, un peu fort, certes: « On vous amène en salle » et là le patient ouvre les yeux et sursaute.
    Gros fou rire.
    J’étais face à lui, tirant le brancard au niveau des pieds et plus je le regardais, plus je rigolais. J’ai essayé de lui expliquer mais je rigolais encore plus. J’avais une collègue dans le couloir, limite à terre tellement elle rigolait… Et le trajet jusqu’à la salle a été très long!! Le plus long de ma vie sous le regard de ce patient qui me trouvait odieuse j’en suis sûre…
    J’ai poussé le brancard dans la salle, ai laissé le patient avec mes collègues et j’ai passé bien 5 minutes, pliée en deux dans le couloir…

    J’en ai encore les larmes aux yeux!!

    Comment l’expliquer? Je ne sais pas… J’avais essayé de le réveiller pendant 2 minutes, en le secouant, lui parlant fort, et rien! Et là, sur une phrase anodine, le patient a tellement sursauté, je me suis trouvée tellement con…

    Bref, un beau fou rire bien qu’il soit aux dépends d’un patient, ce que je déteste (à savoir que je ne me moquais absolument pas de lui, mais bien de ma réaction!!)

    Voilà pour moi 😉
    Elyuna

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Ely, tu as réussi à me faire rire aussi.
      Je comprends parfaitement ce que tu as ressenti, et le fait de ne pas devoir rire donne encore plus envie (ça me rappelle quelques fous-rire en classe ça teins ^^).

      Comme quoi, l’hôpital peut être un lieu marrant aussi 😛

      Tiens, encore deux anecdotes encore d’hôpital (non je n’y passe pas ma vie):

      – Quand j’étais petite, je me suis fait opérer de l’appendicite pendant mes vacances à l’étranger. Je me suis réveillée de l’opération dans une chambre double, sans mes parents mais avec un prêtre au pied de mon lit. Je vous raconte pas la flippe. J’ai cru que j’étais morte ou en train de mourir (déjà que le chirurgien avait essayé de me parler français dans le bloc pour me rassurer et qu’il m’avait montrer un scalpel en me disant « je vais te découper avec ça ». L’intention était gentille mais il m’a fait super peur.). Hurlement de ma peur, la patiente du lit à côté s’est occupée du prêtre et on m’a changé de chambre.
      Je n’ai pas rigolé à l’époque mais j’en rigole maintenant.

      – Je faisais un stage et m’occupais d’un patient tétraplégique. L’infirmière est arrivée et m’a demandé de l’aider pour une prise de sang. C’est cette prise de sang qui m’a fait découvrir que je ne supportais pas la vue du sang. Je vous raconte pas le fou rire de mon patient (on s’entendait très bien) quand il a commencé à dire que je devenais verte et qu’il a fallu m’allonger les jambes en l’air. J’en ai entendu parler par les 2 (chambre double) tout le reste de mon stage. J’en ris rien qu’en y repensant.

      J'aime

      1. Mais l’hôpital est un lieu où on rigole le plus!! Il faut pour évacuer tout ce qu’on y vit, aussi bien en tant que patients que soignants!!!

        Le rire est un médicament formidable en plus!! Je m’en sers au quotidien avec mes patients (j’ai déjà passé 20minutes à raconter des blagues belges avec un patient en attendant l’anesthésiste parti manger 😁!! Il en connaissait des meilleurs que moi 😆)

        Bref, en ces temps qui courent, on a besoin de rire!! Mon médicament à l’heure actuelle c’est TPMP, cette émission me fait vraiment rire et je partage ça avec mon homme!!

        Continue de sourire Cindy et même de rire! Ça nous va si bien 😉

        Aimé par 1 personne

        1. Tu as raison, le rire est un super médicament 🙂
          Ils en ont de la chance tes patients ❤

          Je n'ai jamais regardé TPMP, je vais peut-être tenter 😉

          Heureusement internet regorge de vidéos qui donnent le sourire comme celle-là 🙂 :

          Toi aussi continue à rire, sourire et faire des blagues ❤

          J'aime

Pour laisser un commentaire, c'est ici. Merci d'avance, chaque message m'aide à avancer.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s